Présentation

Vous êtes accueillis à l’entrée du village par d’étranges personnages plantés au bord d’un petit étang, restes d’une fête ayant pour thème les épouvantails !! Ce village reste très accueillant grâce à un fleurissement à l’ancienne, entretenu par la Mairie mais surtout par les habitants du bourg qui s’engagent chaque année a réaliser des méli-mélo de fleurs qui paraissent des plus naturels … Une douzaine de maisons du XVIII au XIX siècle avec fours, puits, une seule construction récente 1950 – sont groupées autour de la petite place de l’église, construite sur un promontoire naturel, ancien lieu de culte celte. Caractère du bourg : maisons restaurées, village calme, enfoui dans la verdure il a su conserver une ruralité simple et accueillante avec un fleurissement à l’ancienne et ça et là quelques bancs rustiques pour les visiteurs. LE RÉVEIL D’UN PETIT BOURG RURAL : Le bourg de St Hilaire Luc, village rural, habité par quelques paysans et retraités, avait très peu évolué jusqu’aux années 1980 (élection d’une nouvelle municipalité). Il s’est réveillé autour des années 1985, 1990 la mise en valeur de son modeste patrimoine a été possible grâce à :

  • l’engagement important des municipalités successives aidées par des subventions départementales
  • la commission de l’environnement active et vigilante pour conserver un paysage propre et attractif
  • l’engagement important des bénévoles, des habitants
  • grâce à l’installation de deux commerces (1986: un jeune antiquaire ouvre une brocante / 1996 : ouverture d’une auberge municipale)
  • grâce a des interventions (sur dossier) vers les journaux, magazines qui ont rédigé des articles, véritables soutiens pour la commune.
  • grâce au dynamisme de l’association Comité des Fêtes et d’Animation qui depuis 1986 organise des rendez-vous culturels remarqués dans le calendrier annuel des animations culturelles.

LISTE des RESTAURATIONS réalisées par les municipalité :

  • restauration complète de l’église, extérieur et intérieur, statues, mobilier, installation de niches protectrices pour objets religieux.
  • restauration des murs en pierres seiches, à l’ancienne, qui entourent la place de l’église avec installation d’une petite fontaine – pont d’eau potable – Terrasse du curé
  • restauration de trois maisons anciennes (du bourg et dans un village) à but locatif
  • restauration du bâtiment « l’école » en appartement et salle des fêtes
  • construction d’un bâtiment accolé à l’école pour les bureaux de la Mairie
  • transformation d’une fermette XIXème siècle en belle Auberge communale entièrement équipée, meublée, décorée avec appartement – chalet annexe pour garage, grenier, abri–terrasse.
  • enfouissement des lignes téléphoniques et électriques avec installation de lampadaires d’un style et de couleur bien adaptés à la ruralité du lieu
  • restauration de la salle des fêtes avec l’aménagement d’une cuisine toute équipée (location possible à la journée. Contacter la mairie)
  • restauration de la grange des Ganes avec le soutien de la Fondation du Patrimoine, du Conseil général, de l’état et des associations (comité des fêtes et amis de Saint Hilaire Luc)

La Mairie aidée par des bénévoles a restauré à l’ancienne, à proximité du village un pâturage : LE PRE CLOS, et remis en place les clôtures, les barrières, une cressonnière, un ruisseau et ses petits ponts en bois et surtout un « bélier » système de distribution d’eau (datant de 1905 ), un abreuvoir – ce lieu naturel sert de lieu de détente, de promenade, de découverte de la flore, aux visiteurs, aux marcheurs. A noter un coin pique-nique. A noter également la restauration du petit LAVOIR-ABREUVOIR, sa mise en valeur avec accessoires utilisés pour la lessive par les habitantes jusqu’aux années 1950. La dernière initiative organisée par la Mairie : location d’un FOURNIL en mauvais état et restauration par le conseil municipal,ce sera un lieu festif, mais aussi un « MINI-MUSEE» – accès libre – avec l’installation de tous les accessoires nécessaires à la fabrication du pain. Le petit bourg a su conserver et mettre en valeur une ruralité corrézienne simple et naturelle très appréciée par les visiteurs. La MAIRIE a reçu le  «  Ier PRIX des VILLAGES GAGNANTS » 1998 (prix national) pour la transformation de la fermette du début du XIX ème siècle, en auberge : L’AUBERGE de la MARGUERITE.

Les commentaires sont fermés.